Denise MEHIELLE Médium Coach-Thérapeute

Denise MEHIELLE   Médium  Coach-Thérapeute

2-Suis je morte?

33 ans plus tard, j'ai compris beaucoup de choses ( je vous rassure il reste encore tant de mystères que je ne ne comprends pas du tout).

Ce qui m'est arrivée à 12 ans était le début d'une longue serie d'évènements , bizarre, effrayant parfois, triste aussi, voire même pour certain limite asile de dingos.

Mais bon, je ne suis toujours pas internée et j'ai rencontré des gens encore plus secoués que moi.

Dans la série effrayant, un souvenir me fait bien rire aujourd'hui. Mais lorsque je l'ai vécus, je n'avais que 15 ans, et toujours aussi inculte de ces choses là. Normal, je n'avais d'yeux que pour mon chéri de l'époque, et j'avais totalement oublié ma première mésaventure avec l'étrange.

J'étais parti en Tunisie avec ma grand mère, celle-la même, qui avait perdu son maris. Nous étions chez des amis de longue date dans une très belle maison, du centre de Tunis. La Tunisie au mois d'août c'est 50 degrés en plein jour et à peine 40 la nuit.

Heureusement ma chambre était climatisée. Un soir que nous rentrions de Sidi Bousaid, j'étais particulièrement exténuée. Trop de chaleur, le thé à la menthe peut-être un peu trop fort, la scheicha que j'avais fumé pour la première fois m'avait donné quelques nausées, je n'avais qu'une envie m'écrouler dans mon lit et mettre la clim à fond.

Avec le temps ce souvenir est devenu un peu confus, mais voila ce dont je me souviens assez précisément.

J'étais allongée prête à m'endormir, lorsque je sentis le lit bouger ou plutôt je me sentais bouger à l'intérieur de mon corps. Tout me semblait tanguer et soudain je me suis sentie collée au plafond. Je voyais toute la pièce d'en haut et surtout, frayeur des frayeurs, je me voyais étendue sur le lit. La peur qui me saisit me fit faire le tour de la pièce mais toujours collée au plafond. Je tentais de me rapprocher de mon corps, mais impossible de me décoller. J'ai bien essayée de me raisonner en me disant que je devais faire un cauchemard, mais franchement ça avait l'air si réel, si vrai, que je ressentais au plus profond de moi même que c'était forcément autre chose qu'un rêve.

Alors, j'ai pensé : c'a y est, je suis morte. J'étais dans un état de conscience très particulier, j'avais peur certe, mais en même temps je me sentais très légère, et aussi un peu euphorique.

 Je me suis mise à penser à mon petit copain qui m'attendait à Grenoble, dans un lit d'hopital. Cet imbécile était tombé d'une chaise en se balançant et avait une entorse cervicale qui l'immoblisait complètement.

En moins d'une seconde, changement de décor, je me suis retrouvée dans sa chambre d'hôpital, toujours collée au plafond et je le voyais en train de regarder un film à la télé. J'ai essayé de lui parler mais bien sur il ne m'entendait pas. Son voisin de chambre, un vieux monsieur ronflait comme une chaudière.

Quelques secondes, plus tard, je me "reveillais" en criant, toute tremblante et apeurée de cette expèrience.

J'ai téléphoné à mon chéri dés le lendemain pour tout lui raconter, et quel ne fut pas ma surprise lorsqu'il me confirma qu'on lui avait "collé" un vieux à côté de lui, la veille au matin et qu'il pétait les plombs, tellement il ronflait fort.

Evidemment, cette expérience m'a tellement secouée, que dés mon retour en France j'ai voulu comprendre, lire, et de fil en aiguille, j'ai découvert moins d'un an après, ma première passion : l'Astrologie.

A suivre

PS: cette expérience s'appelle la sortie du corps ou voyage astral

 

 

 

 



23/10/2009
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 430 autres membres