Denise MEHIELLE Médium Coach-Thérapeute

Denise MEHIELLE   Médium  Coach-Thérapeute

Comment retrouver son âme d'enfant ?

Comment retrouver son âme d’enfant ?

 

 

enfant qui rit.jpg   enfant qui rit2.jpgenfant qui rit 3.jpgenfant qui rit 4.jpg



 

Souvenez-vous de ce temps où vous n’étiez qu’un enfant…Nos journées étaient rythmées par les jeux avec les copains, copines, les rires, les promenades, les rêveries. Insouciant et libre, sans aucune contrainte et responsabilité, la vie était belle et facile !

 

En grandissant, les choses changent ! On nous apprend à devenir des grands puis des adultes. À chaque âge, ses apprentissages, ses étapes d’envol et ses discours d’adultes !

On nous apprend à nous autonomiser de plus en plus, à nous prendre en charge, à devenir RESPONSABLE. Et on nous harcèle de « faut bien travailler à l’école », « faut penser à son avenir », « faut grandir et arrêter d’être naïf, immature », « faut arrêter de s’amuser et penser aux choses sérieuses », « faut maintenant avoir la tête sur les épaules », « arrêter de rêver », « faire des choix par soi-même, prendre des décisions, prendre ses responsabilités et assumer les conséquences de ses actes ».

Toutes ces incessantes sollicitations véhiculent des croyances qui nous sont transmises par la famille, la société…  La société nous conditionne, elle nous attribue des rôles et nous nous enfermons là-dedans. En effet, nous finissons par nous identifier à ces rôles. Et notre famille, qui y contribue, nous formate dès notre plus jeune âge pour que nous devenions de bons adultes bien armés pour un jour quitter la sécurité du cocon familial et affronter la dure réalité de la vie. Oui, oui, la dure réalité de la vie ! Qui n’a jamais entendu un adulte dire cela ?!

On finirait presque par croire que la vie est moins belle et plus compliquée une fois adulte…

Quoi qu’il en soit, une des croyances derrière tout ça, et, qui est bien ancrée en chacun d’entre nous est que

 « Devenir adulte c’est devenir sérieux ».

Et on se contamine tous. Celui qui a un grain de folie ne le montrera surtout pas au travail, il fera comme les autres pour être bien vu, pour faire partie de la norme, pour appartenir à un même groupe, pour correspondre aux attentes de chacun, bref, tout simplement pour être accepté !

C’est comme ça que tout doucement, la peur s’immisce, le jugement, la critique. On va se construire et porter des masques sociaux. On va passer notre vie à travailler dur, construire sa famille, ses réseaux, assumer ses différents rôles « sérieusement », pour correspondre à ce que tout le monde attend de nous et c’est ainsi, qu’on va abandonner notre âme d’enfant…

 

Il y a bien sûr de nombreuses autres raisons qui nous coupent de notre âme d’enfant. Au-delà des croyances qu’un adulte n’est plus un enfant, qu’un adulte est une personne sérieuse, responsable, il peut être aussi difficile de garder son âme d’enfant lorsque l’on subit des traumatismes, lorsque l’on vit les petits tracas de la vie, séparations, deuils… Nos différentes blessures peuvent aussi nous empêcher de voir la vie avec sérénité et légèreté.

 

Mais n’est-il pas possible d’être un adulte sérieux connecté à son âme d’enfant ?

Retrouver son âme d’enfant ne veut pas dire régresser, redevenir un enfant, naïf et immature ! Au contraire, cela signifie retrouver toutes les qualités de l’enfant, la confiance, l’innocence, l’insouciance, la spontanéité, la créativité, l’amusement, la liberté d’être. C’est retrouver sa joie de vivre, son enthousiasme. C’est aussi se reconnecter à ses rêves, y croire et se donner les moyens de les concrétiser…

Lorsque vous regardez un enfant, vous pouvez observer qu’il est dans l’être. Aucun faux-semblant ! Il est pleinement qui il est. Il vit pleinement qui il est. Il exprime pleinement qui il est. Il exprime ses vrais désirs, ses besoins. Il communique clairement avec les autres.

Il n’a encore aucune peur d’être mal jugé, rejeté contrairement à l’adulte qui est lui dans le paraître et porte des masques pour être accepté.

 

  • QUESTIONS : Qui êtes-vous réellement ? Quels masques portez-vous ?

Libérez-vous de vos peurs et soyez dans votre être véritable.

 

1- ÊTRE DANS L’INSTANT PRÉSENT

L’enfant savoure chaque instant. Il est présent à ce qu’il fait.

Quand il joue il joue. Quand il pleure il pleure. Il n’est pas encore identifié, pollué par son mental qui se fait des films et c’est d’ailleurs pour cela qu’il ne boude pas très longtemps, ou qu’il n’est pas rancunier. L’enfant est innocent, insouciant.

Les problèmes que nous rencontrons nous empêchent de nous évader, de rêver, d’être dans l’instant présent.

  • QUESTIONS : Qu’est-ce qui vous empêche d’être dans l’instant présent ? Quelles sont vos pensées obsessives ? Vos inquiétudes persistantes ?

 

2- POSER DES QUESTIONS

Il arrive un moment, où l’enfant pose des milliards de questions. Qu’est-ce que c’est ? Et pourquoi ? Oui mais pourquoi ?

Tant qu’il n’a pas compris il posera des questions. Il ne fait aucune supposition.

Un enfant aborde les choses avec simplicité, légèreté.

Ne supposez plus et posez vos questions, vos échanges seront plus simples et fluides, fini les sous-entendus, les incompréhensions, les mauvaises interprétations, les problèmes de communication.

  • QUESTIONS : Qu’aimeriez-vous clarifier ? Avec qui ? Qu’est-ce qui vous empêche aujourd’hui de le faire ?

 

3- VOIR LA VIE AVEC LÉGÈRETÉ

Un enfant n’a aucun souci et ne voit aucun souci nulle part !

En regardant la vie sous un autre angle de vue, avec la perception « simple » d’un enfant, cela vous permettra peut-être de relativiser certaines situations ou certaines émotions.

En renouant avec votre âme d’enfant, vous retrouverez un peu de légèreté.

 

4- ÊTRE DANS LE PLAISIR

L’enfant est dans son plaisir immédiat. Il a envie de quelque chose, il le fait !

De nombreux psychothérapeutes invitent leur client à renouer avec les plaisirs et les perceptions liés à l’enfance.

Vous voulez chanter, chantez. Vous voulez danser, dansez. Vous voulez rigoler, rigolez. Vous voulez jouer, jouez. Abandonnez-vous à tous les plaisirs de la vie !

Reconnectez-vous à la nature, observez tel un enfant, expérimentez avec vos 5 sens, imprégnez-vous du monde autour de vous pour mieux le vivre.

  • QUESTIONS : Qu’est-ce qui vous donne du plaisir dans la vie ? Qu’aimeriez-vous faire ? Apprendre ? Découvrir ?

 

5- RÊVER

La plus grande qualité, capacité d’un enfant est le rêve ! Un enfant a des rêves plein la tête. Rien n’est impossible pour lui. Rien ne le limite !

Rêver génère de la joie, de l’envie, de la motivation, de la détermination, du plaisir…

Souvenez-vous de vos rêves, vous aussi vous en aviez plein la tête !

Cela vous permettra de vous évader le temps d’un instant, de vous donner envie de vous reconnecter à vos rêves et peut-être de les concrétiser…

 

  • QUESTIONS : Quels sont vos rêves ? Que souhaitez-vous vivre ?

Alors, avez-vous envie en tant qu’adulte responsable de vous reconnecter à votre âme d’enfant ?

 

Laissez-moi des commentaires, en me disant si vous aussi vous avez des techniques ou des astuces pour vous connecter à votre âme d'enfant.

 

Article trouvé sur le blog : ETRE SOI

 

https://www.etresoi.io/retrouver-son-ame-d-enfant/

 

 



02/12/2018
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 481 autres membres