Denise MEHIELLE Médium Coach-Thérapeute

Denise MEHIELLE   Médium  Coach-Thérapeute

Chronique d'un marcheur de rêves. ll

Chronique d'un marcheur de rêves .II

par Samuel Cheminal (Articles), mercredi 20 mars 2013, 22:31

 

 

                                       

Je ne suis de cette existence que pour la fuir par des moyens oniriques.

Je ne désire que l'impossible, inaccessible, l'inimaginable.

Je ne souhaite que de voyages dans des pays chimériques où les montagnes descendent du ciel et où on peut marcher sur l'eau, à l'égal des dieux.

Je n'aspire qu'a goûter à des mets aux saveurs nouvelles et à des alcools toujours plus parfumés. 

Mon quotidien, je le vis à demi submergé par ma pensée, comme si j'étais toujours noyé a demi dans ce délice de ma composition, grisant de fantasy. 

Aussi, les femmes que je désire sont plus dans mes pensées que dans la réalité.

Les voyant jamais tel quel, mais avec mon imagination pour les embellir en accord avec ma vision de leurs personnes.

Vous ne les verrez jamais comme moi je les vois, toujours plus belles, toujours plus utopiques.

C'est pour cette raison que plus elles me sont inaccessibles, plus elle me paraissent attirantes et irrésistibles.

Mes feux, ne me paraissent jamais plus brûlants qu'avec celles que l'on ne peut toucher, qu'avec difficulté.

Mais ce n'est qu'une attache de plus a cette terre amère et ce n'est que conclusions dramatiques à chaque tentative, ça ne m’empêchera cependant jamais de continuer, tel un drogué bien trop au courant de son addiction. 

La musique au lieu d'être la seule dimension matérielle qui réussi a m'enchaîner, est un tremplin fantastique pour mes prouesses aériennes. 

Les relans de mon imagination, débordant de mon être, de par son volume, me jettent sans cesse dans des crevasses remplie par les créations de mon esprit : dans des tempêtes de neiges, des plages au couché de soleil exotiques, des époques disparues, à venir, des planètes étrangères et des univers entiers crées, parfois en une fraction de seconde.

Ainsi, je peux être l’artisan de déserts de rubis aux soleils multiples, de mondes où la seule notion de guerre n'existe pas, de l'alpha et de l’oméga si l'envie m'en prend pendant que je marche dans la rue ou n'importe qu'elle endroit si pittoresque soit il.

J'ai bien plus vécu en moi, qu'en cinq de mes vies.

Et si l'existence est comme une veste de ronce, ma pensée est un long manteau de soie où des couleurs inédites se mélangent entre elles.

Je suis de ce genre d'homme qui n'accomplira peut être rien de sa vie, mais tout de sa pensée.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           PS: j'aime beaucoup, même s'il y a quelques maladresses (à 18 ans....on ne peut que s'améliorer). Vous pouvez me laisser des commentaires  sur ce texte, je les lui transmettrai. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



21/03/2013
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 420 autres membres