Denise MEHIELLE Médium Coach-Thérapeute

Denise MEHIELLE   Médium  Coach-Thérapeute

Comment faire la différence entre l'amour et l'attachement

COMMENT FAIRE LA DIFFERENCE ENTRE L'AMOUR ET L'ATTACHEMENT ?

 

                                                                  amoureux.jpg

 

 

 

L'amour est une quête innée chez les humains. Dès la naissance, le nourrisson recherche l'amour de sa mère ou de tout autre personne qui pourra subvenir à ses besoins physiologiques et à son besoin d'amour.

 

 

A la fin des années quatre -vingt, le monde a découvert avec effarement les orphelinats, que Ceausescu avait mis en place en Roumanie. La misère cruelle de ce pays a poussé des parents démunis à abandonner leurs enfants. Mais ces nourrissons soit, mourraient très rapidement, soit devenaient complètement retardés, mentalement et physiquement, atteints de séquelles psychologiques, pour certaines, irrémédiable.

Les professionnels de la petite enfance dépêchés sur place, (une fois le régime de dictature tombé, l'Europe a envoyé des professionnels, médecins, psychologues etc..) ont très vite compris d’où venait ce drame. Ces enfants étaient certes nourris, même mal, mais jamais cajolés, et ne recevaient aucune affection. Le lien d'amour est pour les êtres humains aussi vital que boire, manger ou l'air que nous respirons.

 

Dés notre petite enfance nous créons avec notre parent nourricier un lien d'attachement nécessaire et d'amour également. Mais si durant notre enfance, nous n'avons pas été suffisamment aimé, si nous avons reçu du rejet ou de l'abandon, le lien d'amour va se transformer en peur d'être abandonner. Car pour que l'amour puisse grandir et s'épanouir, l'enfant a besoin d'être aimé en toute sécurité, en confiance et sans peur. Ce qui est quasiment impossible. Pourquoi ?

 

Tout simplement parce que les parents ou éducateurs ne répondront pas assez vite aux pleurs de l'enfant et il connaîtra cette peur de l'abandon. Cela est naturel, si c'est ponctuel et que les parents rassurent l'enfant en arrivant même un peu plus tard, mais ils arrivent tout de même. Mais si l'enfant se sent délaissé à plusieurs reprises et que cela devient la norme dans son éducation, alors il va créer de plus en plus cette peur de l'abandon et ensuite il va se construire psychologiquement sur la croyance que l'on peut être abandonné en amour.

 

Je vous explique cela de façon simpliste, et chaque être humain intégrera cette peur de l'abandon d'une façon différente.

Mais lorsque cet enfant grandit, il va ressentir un manque affectif, un vide intérieur, qui fait que lorsqu'il rencontre un autre être humain, il sera dans une grande demande affective, lui demandant de combler ce vide, cette absence qu'il ressent cruellement au fond de lui. Et c'est là que le bas blesse. Car l'autre ne sera jamais à la hauteur de cette demande, car forcément à un moment donné dans la relation, l'autre ne répondra pas tel qu'il le souhaite.

 

                                                                  attachement et amour.jpg cliquer ici (ma vidéo sur youtube)

 

 

Par exemple : Imaginons que cette personne soit en couple, très amoureux de son ou sa partenaire et qu'il souhaite aller au restaurant. Son partenaire souhaite plutôt rester tranquillement à la maison. La personne qui a ce que l'on appelle le « syndrome de l'abandon », peut se sentir abandonner ou rejeter à ce moment là. L'autre n’accède pas à sa demande et il ressent une grande souffrance. La même qu'il a pu ressentir lorsque ses parents ne lui apportaient pas son biberon assez vite ou ne répondaient pas à ses pleurs. S'il veut éteindre sa souffrance, il peut alors se montrer agressif ou plaintif pour obtenir ce qu'il souhaite : à savoir aller manger au restaurant. Imaginons maintenant, que son partenaire ait lui aussi ce syndrome de l'abandon. Alors, lui, va peut-être avoir peur, d'être abandonné, s'il ne satisfait pas la demande son partenaire. Donc, lorsque deux personnes fonctionnent ainsi, elles ne sont pas dans l'amour, elles sont dans l'attachement, donc dans la peur d'être abandonnées.

Je suis attaché à toi, car tu combles mes peurs, mes manques et finalement on se rend compte que dans ce genre de relation, l'autre devient un objet pour satisfaire nos besoins. Mais ni l'un ni l'autre ne sont réellement à l'écoute des besoins de l'autre. L'un exige et l'autre subit et les rôles peuvent s'inverser.

 

Nous pouvons tous nous retrouver à un moment donnée de notre histoire, dans ces jeux de pouvoir, dans cette valse de l'attachement qui mène juste à la frustration, au désarroi, à la tristesse et ensuite à la colère.

Beaucoup de couples, hélas fonctionnent sur ce modèle. Car il pense que l'autre est là pour être la source de son bonheur, de sa joie et de sa sérénité.

 

Combien de fois ai-je entendu, je serai heureux ou heureuse, lorsque j'aurai rencontré un partenaire. Cela revient donc à donner tout pouvoir à l'autre, puisque moi seul, je suis triste et désespéré.

C'est cela l'attachement avec son lot de dysfonctionnement : possessivité, jalousie, manque de confiance en l'autre, peur constante d'être trahit, abandonné, déception au fur et à mesure que la relation avance, car l'autre n'est pas à la hauteur de nos attentes, de notre idéal utopique.

Bref, vous l'avez compris, lorsqu'on entre dans une relation amoureuse par le biais de l'attachement et que l'on n'arrive pas à dépasser ce mode de fonctionnement, le couple va être plus ou moins rapidement en échec. Car chacun est déçu de l'autre et se retrouve encore plus seul et malheureux.

 

Alors, qu'est-ce que l'amour véritable ?

L'amour est basé sur l'acceptation de l'autre tel qu'il est. Par exemple, si vous rencontrez un partenaire potentiel qui adore le foot et que vous, vous détestez ça, alors vous devez respecter son amour du foot et lui doit respecter le fait que vous détestez ça. On ne doit pas forcer l'autre à changer pour qu'il se rapproche de nos valeurs, nos goûts ou dégoûts.

 

Je ne parle pas de «tolérer » ça, je parle d'accepter, c'est très différent. Dans la tolérance, il y a une notion de jugement de l'autre. Car si je tolère une situation, au fond de moi, je ne l'aime pas, mais je fais un effort. Sauf que faire des efforts, sur le long terme ne fonctionnent pas. Car à un moment ou à un autre , on va craquer et dire, je n'en peux plus des efforts que je fais pour tolérer ton amour du foot.

Mais si j'accepte ton amour du foot, alors, il n'y a pas de tension, pas d'effort à fournir, juste l'acceptation tranquille des goûts de mon partenaire.

 

L'amour véritable est basé sur l'échange et la confiance. Dans une relation d'amour on doit vouloir et pouvoir dialoguer de manière honnête, confiante et sincère l'un envers l'autre. Lorsque j'entends des clientes me dire : je ne peux pas dire à mon mari que je viens vous voir, car il est contre la thérapie ou la voyance. Je suis toujours très choquée et peinée pour cette dame, car je saisie tout de suite qu'ils ne sont pas dans l'amour véritable, mais dans l'attachement. Car cette femme a peur de dire à son mari qu'elle vient me voir. C'est fou ! Elle a peur de la personne qui est censée être la plus proche d'elle. Elle a peur de la personne en qui elle devrait avoir le plus confiance et se sentir en sécurité. Ce n'est pas de l'amour, c'est de l'attachement.

 

L'amour véritable vous fait grandir, évoluer, et une chose importante aussi, c'est que vous voulez constamment le bonheur de votre partenaire, mais sans oublier le votre et réciproquement.

Dans l'amour véritable, on est complètement soi-même, sans masque, avec ses faiblesses (on en a tous) et ses forces et on accepte de changer ou de se remettre en question, non pas parce que l'autre l'exige ou vous l'impose, mais parce que la relation va évoluer se transformer. Vous-même, au sein de votre couple, vous allez vous transformer. Car l'amour véritable nous fait grandir mutuellement. Alors parfois bien-sûr, cela peut passer par des moments de conflits, de tensions au sein du couple. Mais ces épreuves au lieu de vous éloigner vont permettre au couple de se rapprocher de se comprendre et de s'accepter encore plus : avec plus d'amour et de respect envers son partenaire.

 

Vous l'avez compris, l'attachement enferme les partenaires dans une relation qui devient de plus en plus souffrante pour les deux amoureux. L'amour véritable fait grandir apporte de la joie et de la plénitude. Et plus les années passent, plus les amoureux s'aiment profondément avec respect, confiance et honnêteté.

 

 DENISE MEHIELLE

Pour me consulter: 06.18.05.84.50

 

 



27/09/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 513 autres membres