Le côté obscur des réveils spirituels

  • Accueil
  • Blog
  • Le côté obscur des réveils spirituels
09/05/2022

Beaucoup d’entre nous ressentent un appel à l’éveil spirituel à un moment donné de leur vie.

Nous pouvons ressentir une profonde aspiration à un sens et à un but ou un sentiment que quelque chose manque dans nos vies.

Nous pouvons commencer à rechercher de nouvelles expériences et perspectives en réponse à cet appel.

Nous pouvons lire des livres sur la spiritualité, participer à des ateliers ou des retraites, ou même voyager dans des pays lointains à la recherche de réponses.

Cependant, le processus d’éveil spirituel n’est pas toujours facile.

En fait, il peut souvent être assez difficile.

Lorsque nous commençons à nous ouvrir à de nouvelles façons de penser et d’être, nous pouvons également prendre conscience des domaines de notre vie qui ont besoin d’être guéris.

Nous pouvons commencer à voir les façons dont les autres nous ont blessés ou les façons dont nous nous sommes blessés nous-mêmes.

Nous pouvons réaliser que nous avons vécu dans le déni ou que nous nous sommes accrochés à des croyances qui ne nous servent plus.

En bref, nous pouvons être confrontés au côté obscur de notre éveil spirituel.

Le côté sombre de l’éveil spirituel peut se manifester de nombreuses façons différentes.

Pour certains, il peut se manifester sous forme de dépression ou d’anxiété.

D’autres peuvent se retrouver aux prises avec une dépendance ou des comportements obsessionnels-compulsifs.

D’autres encore peuvent se retrouver pris dans des schémas de pensée négatifs ou se sentir déconnectés de leurs proches.

Ainsi, bien que le processus d’éveil spirituel puisse être une expérience magnifique et qui change la vie, il est essentiel d’être conscient des défis qui peuvent survenir.

Dans cet article, je veux vous aider à vous préparer au côté sombre de l’éveil spirituel afin que vous soyez mieux équipé pour y faire face si et quand il se présente.

Commençons par le début.

La mue d’un éveil spirituel

Toute personne ayant vécu un éveil spirituel peut attester qu’il peut s’agir d’un processus tumultueux et difficile.

S’il peut conduire à des sentiments d’amour profond et de connexion, il peut aussi faire remonter des émotions et des traumatismes enfouis.

Les choses qui vous apportaient autrefois de la joie peuvent maintenant vous sembler un fardeau, et vous pouvez vous retrouver à remettre en question tout ce en quoi vous croyiez.

Les amis et les membres de la famille qui ne sont pas sur le même chemin spirituel peuvent sembler être une source de jugement ou de confusion.

A lire  L'éveil de la Kundalini : Qu'est-ce que c'est et 14 signes que vous en faites l'expérience ?

Pour certains, le processus d’élimination des vieilles couches d’identité peut être si douloureux qu’ils choisissent de se détourner de la lumière et de se retirer dans la sécurité de l’ombre du moi.

Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose ; après tout, nous avons tous un côté sombre qui doit être reconnu et intégré.

Cependant, si nous ne faisons pas attention, nous pouvons nous perdre dans l’obscurité et nous couper de notre propre vérité spirituelle.

Il est important de se rappeler que même au milieu de la douleur et de la confusion, il y a toujours un noyau de lumière au centre de notre être.

En restant connectés à cette lumière, nous pouvons finalement retrouver notre chemin vers nous-mêmes et vers la paix et l’amour qui se trouvent au cœur de toute spiritualité.

Dissolution de l’ego

L’ego est souvent considéré comme « l’ennemi » de la croissance spirituelle.

Il est considéré comme la partie de nous qui est égoïste, égocentrique et résistante au changement.

Ce n’est qu’une petite partie de ce qu’est réellement l’ego.

C’est la partie de nous qui est investie dans notre identité personnelle et notre sens du moi.

C’est la partie de nous qui ressent le besoin d’avoir raison, d’avoir le contrôle et d’être en sécurité.

Toutes ces qualités nous sont nécessaires pour fonctionner dans le monde, et sans elles, nous serions à la merci des autres.

Cependant, cela peut entraîner des problèmes lorsque l’ego est déséquilibré.

Par exemple, si nous sommes trop concentrés sur notre image, nous pouvons commencer à croire que nous sommes meilleurs que les autres et devenir arrogants.

Si nous sommes trop préoccupés par le fait d’avoir le contrôle, nous pouvons devenir manipulateurs et essayer de contrôler les autres.

Si nous sommes trop préoccupés par le fait d’avoir raison, nous pouvons devenir dogmatiques et inflexibles.

Toutes ces qualités peuvent entraîner des souffrances pour nous-mêmes et pour les autres.

Un dicton dit que plus on grimpe haut, plus on tombe difficilement, et c’est souvent vrai lorsqu’il s’agit d’éveils spirituels.

Pour atteindre un état de conscience supérieur, nous devons d’abord lâcher notre ego.

Et bien que cela puisse être une expérience profondément transformatrice, elle peut aussi être douloureuse.

Lorsque nous dissolvons nos egos, nous ne sommes plus liés par les limitations de nos moi-égo.

Nous ne pouvons plus nous appuyer sur nos anciens schémas et stratégies pour faire face au monde.

Nous sommes obligés de nous confronter à nous-mêmes et à nos peurs d’une nouvelle manière.

À mesure que l’ego se dissout, les vieilles habitudes et façons de penser tombent, laissant les individus se sentir perdus et à la dérive.

A lire  L'étape la plus difficile de votre voyage spirituel : la nuit noire de l'âme

Dans certains cas, cela peut conduire à une période de profonde dépression pendant que les individus s’adaptent à leur nouvelle réalité.

Mais si nous pouvons résister à la tempête, nous en sortirons transformés de l’autre côté.

Nous aurons une compréhension plus claire de nous-mêmes et une connexion plus profonde avec le monde qui nous entoure.

La nuit noire de l’âme

La nuit noire de l’âme est l’étape la plus difficile d’un éveil spirituel.

C’est un moment où tout ce qui ne s’aligne pas sur notre bien le plus élevé est dépouillé, nous laissant dans le doute et le désespoir en remettant en question notre existence même.

C’est une période d’obscurité complète et totale où nous avons l’impression d’être perdus dans l’abîme.

La nuit noire de l’âme nous oblige à faire face à notre moi fantôme, c’est-à-dire aux aspects de vous-même que vous avez réprimés ou niés.

Ce sont les choses que vous balayez sous le tapis parce qu’elles sont trop douloureuses à affronter ou parce que vous avez peur de ce que les autres vont penser.

L’ombre du moi contient nos peurs, nos insécurités et nos traumatismes.

C’est la partie de nous-mêmes que nous essayons de garder cachée.

Mais pour grandir spirituellement, nous devons faire face à notre moi fantôme et l’intégrer dans notre conscience, car ce n’est qu’à ce moment-là que nous pouvons avancer dans notre voyage spirituel.

La nuit noire de l’âme est un processus douloureux et difficile, et de nombreuses personnes abandonnent et retournent à leur ancienne vie parce qu’elles ne peuvent pas supporter l’intensité de l’expérience.

Cette période peut être marquée par des sentiments de profond désespoir, d’angoisse mentale extrême et de confusion débilitante.

Mais il est essentiel pour ceux qui traversent cette période difficile de se rappeler que cela aussi passera – même s’il semble que les choses ne changeront jamais pour le mieux.

En fin de compte, tout ce que nous pouvons expérimenter dans cet espace liminal entre l’éveil et la renaissance est censé nous aider à grandir spirituellement et à acquérir une meilleure compréhension de nous-mêmes et de notre place dans le cosmos.

Sans faire face à notre obscurité, nous ne pouvons pas voir la lumière.

La nécessité d’un travail intérieur profond

Le travail intérieur profond est le processus d’exploration de votre moi intérieur, la plongée dans les aspects de votre psyché qui sont souvent cachés de la conscience.

Ce type de travail est essentiel pour la croissance et la guérison, car il nous permet de nous libérer des schémas négatifs et des perspectives limitatives.

A lire  Liens d'âme : ce que cela signifie et comment rompre le lien

Nous pouvons acquérir un niveau de conscience beaucoup plus profond de nous-mêmes et de notre place dans le monde grâce à un travail intérieur profond.

Nous pouvons regarder sous la surface des choses, voir sous toutes nos défenses et tous nos mécanismes habituels pour explorer ce qui nous fait vraiment nous sentir le plus vivant, le plus connecté à nous-mêmes et aux autres.

Ça a l’air génial, non ? Eh bien, ce n’est pas tout le soleil et les roses.

Le travail intérieur profond peut être difficile, stimulant, et parfois même douloureux.

Parce qu’il implique de faire face à notre part d’ombre, il peut faire remonter de vieux traumatismes et des émotions enfouies.

Elle peut nous obliger à affronter les parties de nous-mêmes que nous préférerions garder cachées.

Mais les récompenses d’un travail intérieur profond valent bien les défis.

Grâce à ce type d’exploration, nous pouvons mieux nous comprendre nous-mêmes, nos motivations et nos comportements.

Nous pouvons apprendre à accepter les parties de nous-mêmes que nous considérions autrefois comme des défauts.

Et nous pouvons développer un sentiment de connexion beaucoup plus profond – non seulement avec nous-mêmes mais aussi avec le monde qui nous entoure.

Le bon côté des choses

Après avoir traversé les défis d’un éveil spirituel et de la nuit noire de l’âme, de nombreuses personnes en ressortent transformées de l’autre côté.

Ils ont une compréhension plus claire d’eux-mêmes et une connexion plus profonde avec le monde qui les entoure.

Ils ont acquis une meilleure compréhension de leur part d’ombre et ont appris à accepter toutes les parties d’eux-mêmes.

Et surtout, ils ont appris à faire confiance à leur intuition et à suivre leur cœur.

Le côté « plus lumineux » de la spiritualité est celui qui est marqué par un sentiment de connexion, de compassion et de compréhension.

C’est un côté qui est ouvert à de nouvelles perspectives et prêt à embrasser le changement.

Malheureusement, nous devons traverser l’obscurité pour y arriver.

Mais le voyage en vaut la peine, car c’est seulement en faisant face à nos ombres que nous pouvons vraiment voir la lumière.

Si vous êtes actuellement en train de vivre un réveil spirituel ou si vous êtes au milieu de la nuit noire de l’âme, rappelez-vous que cela aussi passera.

Faites confiance à votre intuition et suivez votre cœur.

Embrassez le processus de travail intérieur profond, même s’il est parfois difficile.

Et surtout, rappelez-vous que les récompenses valent les défis.

Posted in Spiritualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.