Denise MEHIELLE Médium Coach-Thérapeute

Denise MEHIELLE   Médium  Coach-Thérapeute

Rencontre avec un homme remarquable: GUY CORNEAU

 

 J'ai écrits cet article il y a quelques années. Lundi 5 janvier 2017, j'apprenais avec une infinie tristesse qu'il nous avait quitté, qu'il était partis retrouver les anges!!! Il nous manquera, mais je suis très heureuse d'avoir pu connaitre cet homme si remarquable.

 

RENCONTRE AVEC UN HOMME REMARQUABLE : GUY CORNEAU*

 

 

La semaine dernière (31.03.2011) je suis allée à la conférence de Guy Corneau.  Ce monsieur, qui commence à être de plus en plus connu par le grand public, est un psychanalyste canadien, auteur de nombreux livres sur le développement personnel.  Arrivée à Aix en Provence  la salle des congrès est pleine à craquer. Je reconnais des thérapeutes de renoms. Durant deux heures, dans un silence religieux, cet homme va nous parler de son combat contre la maladie, avec des mots simples et beaucoup d’humour, même dans les moments les plus poignants.

 

J’avais embarqué avec moi deux de mes stagiaires qui ne le connaissaient pas, mais elles m’ont fait confiance, lorsque je leur ai dit qu’il fallait absolument le voir et l’écouter. A la sortie, elles étaient enthousiastes et fascinées par cet homme.  Et oui…..Je reconnaissais l’effet Corneau….. !!

 

Ma rencontre avec cet homme remarquable date de 2001, et comme toutes les rencontres importantes de ma vie, il y a eu le petit clin d’œil du destin qui s’en est mêlé, histoire de ne pas oublier la magie de la vie !

 

A cette époque, je finissais ma première année de formation de psychothérapeute, donc autant dire que je ne savais pas grand-chose au développement personnel, et surtout je ne connaissais pas ce milieu. J’avais envie de découvrir d’autres psys que mon prof et autrement que dans les bouquins. En feuilletant une revue « branchée  psys », je lis : Conférence avec Guy Corneau. Le résumé m’interpelle, et je demande à mon prof ce qu’il en pense, si ça vaut le coup d’aller à cette conférence. Il me répond qu’il le connait, et que c’est un très  bon conférencier.

 

Quelques jours plus tard, me voila assise, avec une copine que j’avais embarqué dans l’aventure, dans la salle des congrès d’Aix en Provence. J’étais hallucinée de voir autant de monde, pour une conférence (je pensais qu’on serait une petite vingtaine de personnes, tout au plus).

Durant deux heures, j’ai écouté cet homme parler du rapport de soi avec l’autre, et tant d’autres choses passionnantes. Plus je l’écoutais, plus j’avais une émotion intense, comme une reconnaissance, qu’enfin, une personne pouvait mettre des mots sur ce qui se passait à l’intérieur de mon être. J’étais totalement bouleversée, j’avais la tête qui me tournait, comme si une tempête s’était soulevée dans mon cœur. A la fin de la conférence, j’étais scotchée sur mon siège et mon amie était à peu prés dans le même état.

J’aurai bien aimé lui parler, l’approcher, mais il était assailli par une nuée de personnes, et ensuite il dédicaçait ses livres. Pour la discussion, ce n’était vraiment pas le moment.

 

Nous sommes donc partis dépitées, à la recherche d’un restaurant encore ouvert et qui me convienne. Trop cher, trop sale, trop vieux, bref…je suis difficile, rien ne me plait. Au bout du compte nous nous rabattons sur le cours Mirabeau, dans une brasserie.

Encore sous le choc de la conférence et surtout du conférencier, je dis à mon amie, combien j’aimerais lui parler en tête à tête, lui poser des questions sur le séminaire qu’il propose. Je lui dis :

 « Une heure, j’aimerais juste lui parler une heure. Tiens ! Là ce soir au restaurant ! J’aimerais qu’il vienne qu’il s’assoit juste à côté de toi et qu’on puisse discuter tranquillement, ce serait trop cool !! »

 Mon amie est morte de rire. Elle me dit :

« Mais tu rêves Denise ! Tu crois vraiment, qu’un mec aussi connu que lui, va venir dans ce restaurant, et tranquillement, comme tu dis, asseoir à côté de toi ! Allez, arrête de croire au Père Noel, t’aurais mieux fait de lui demander une dédicace, quant tu as acheté son bouquin, tu aurais eu, au moins, un souvenir. »

Je me souviens encore de ma réponse :

« Mais pourquoi pas ? Pourquoi ça serait impossible ? Qu’est ce que t’en sais ? Autant il va venir manger dans ce restaurant, et oui, il se mettra à ma table, tu sais parfois les rêves se réalisent, moi j’y crois !! Et je veux que ça arrive !!!

Si je vois Guy Corneau ce soir, alors ce sera un signe et je ferai son séminaire sur : Isis et Osiris, Mort et Renaissance»

J’étais exaltée, en colère et au moment où j’ai dit:   « je veux que ça arrive !», j’ai tapé du poing sur la table, et levé les yeux au ciel. Je savais que je faisais une demande aux anges, à Dieu, à l’univers tout entier pour qu’ils exaucent ma demande.

 

Mon amie était impressionnée, et m’a recommandé de me calmer. Le serveur nous a servis nos salades, un petit rosé m’a aidé à apaiser ma fougue, mais je restais un peu triste de mes désirs frustrés. Nous avons ensuite parlé d’autres choses, discussions de filles (maquillage, mecs, parents, la mère surtout, les filles parlent toujours à un moment donné de leur mère, fringues, etc..), soudain mon amie pâlit, ouvre grand la bouche et me dit :

« C’est pas possible !! Il est là, il est là !! » Et moi de lui demander :

« Mais qui est là ? ».

« Mais lui !! Guy Corneau ». J’étais dos à la rue, et le temps que je me retourne, il était debout là, devant notre table avec deux personnes qui l’accompagnaient.

Evidemment, j’étais émue et ravie, mais je n’ai pas perdu le nord. Je l’ai salué en lui disant combien j’avais apprécié sa conférence. Il m’a remercié, très simplement. J’en  ai profité pour lui proposer de s’asseoir à la table juste à côté de nous. Il m’a répondu un peu gêné qu’il aimerait bien, mais que les personnes qui l’accompagnent veulent s’installer ailleurs.  Il s’éloigne donc de notre table avec un petit geste de regret.

 

Je regarde mon amie et lui dit avec un grand sourire vainqueur : « Alors ?? On y croit ou pas aux rêves ?? »

Elle me répond : « Oui, c’est vrai que sur ce coup là, tu m’as bluffé. Mais, il n’est pas assis à côté de moi, regarde !! Il part à l’autre bout du restaurant, donc pour ce qui est de lui parler de son séminaire, c’est cuit ! »

Je me retourne, et effectivement je le vois aller à l’autre bout de la brasserie. Je lance à mon amie un regard noir de colère, j’ai l’impression que ma déception l’amuse, alors, je tape du poing sur la table et lui dit : «  Il va revenir, tu vas voir, il va faire demi tour et il va revenir s’asseoir à côté de nous ».

Je suis de dos, je ne peux donc pas le voir, mais  quelques secondes s’écoulent et mon amie  me  dit : « Ce n’est pas possible !! Il fait demi tour, il revient, je le crois pas, il revient vers nous !! »

En effet, il revient à notre table, et dans un grand sourire, il nous dit qu’il préfère être assis à la table qui est juste à côté de nous.

Nous nous regardons mon amie et moi, et nous partons dans un grand éclat de rire, impossible de nous calmer. J’essaie tant bien que mal d’expliquer à Guy la raison de ce fou rire. Ca le fait marrer aussi, mais je vois qu’il est un peu surpris tout de même.

 

J’avoue que le reste de la soirée est restée très floue dans mon esprit. Un peu comme dans un rêve. Mon souhait était exaucé : exactement comme je le voulais, j’ai parlé avec cet homme remarquable. J’étais sous son charme, je crois bien que je serai allée au bout  du monde avec lui….

.

Je l’ai revu quelques mois plus tard pour son séminaire, c’était le premier que je faisais et je n’ai pas été déçu du voyage. Depuis, j’ai pratiquement lu tous ses livres, je les recommande très souvent à mes clients, mes stagiaires, mes patients, ma famille, mes amis, mes ennemis….

Bref ….de tous les écrivains psy que j’ai pu lire depuis dix ans (j‘ai autant de livres dans ma bibliothèque qu’en magasin) il reste mon chouchou ; et pas seulement parce qu’il a de beaux yeux, mais  j’ai appris tant de choses sur moi et sur la nature humaine grâce à son œuvre. Heureusement qu’il à pu survivre à son cancer, car il a encore tant de choses à apporter à l’humanité. Cet homme  est un peu comme un messie, dans le sens spirituel du terme, car il nous aide à nous reconnecter avec notre partie la plus spirituelle : le meilleur de nous même. »

Peut être que dans ce nouveau millénaire ou nous recherchons un sens à nos  existences, où nous avons ce sentiment que tout fout le camp : la planète , les systèmes politiques, les religions, les guerres, les relations amoureuses, ou familiales ou plus rien ne nous parait être fiable, il nous aide, cet homme là (il y en a d’autres, c’est vrai) à nous  comprendre, à chercher en nous même les réponses, à nous libérer de nos peurs et à retrouver notre lumière intérieure.

 

Merci Monsieur Guy CORNEAU, longue et belle vie, je vous envoie à l’instant même où j’écris ces mots,  plein de cette lumière qui est dans mon cœur, et qu’on appelle AMOUR…..Je crois.

 

*Rencontre avec un homme remarquable, j’ai emprunté ce titre à un philosophe qui a bercé mon adolescence : Monsieur GURDJIEF qui a écrit ce très beau livre : rencontre avec des hommes remarquables.

 

A suivre……

 

PS : quelques livres de GUY : n’y a-t-il pas d’amour heureux, bourreau de soi même victime des autres, la guérison du cœur, le meilleur de soi, et le dernier, Revivre. …Ils sont tous à lire…….

 



08/04/2011
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 447 autres membres