Un coup de foudre - DENISE MEHIELLE: MEDIUM THERAPEUTE

Denise MEHIELLE Médium Coach-Thérapeute

Denise MEHIELLE   Médium  Coach-Thérapeute

Un coup de foudre

UN COUP DE FOUDRE

                                          


La vie est faite de rencontres, de coïncidences et d'un tas d'événements qui nous échappent.

Une rencontre, encore une, a été déterminante dans ma vie, c'est vraiment grâce à cette personne si j'en suis là aujourd'hui. La question que je ne me pose plus, car à quoi bon, est celle ci : qu'aurait été ma vie si je ne l'avais pas rencontré? Je ne le saurai jamais, ou peut être dans une dimension parallèle, si cela existe.

En 1988, j'étais étudiante en lettre et pour payer mes études je travaillais le week end, comme animatrice en grande surface. Goutez mon fromage, ou mon café, ou mon saucisson, telles étaient mes "accroches" commerciales.

Pour cette animation, je devais me rendre à Chambéry (j'habitais Grenoble; donc ce n'était pas très loin), et proposer du saucisson à la dégustation dans une grande surface.

Etant arrivée à l'avance, je me baladais dans la galerie marchande, et je bavais devant les vitrines des magasins, sachant que mon petit budget d'étudiante, ne me permettrait pas de m'offrir, tous ces beaux vêtements, sacs à mains, chaussures etc...

Soudain, en plein centre de la galerie, j'aperçus un stand, très hétéroclite: des pendentifs, des cartes, des boules de cristal, des pendules, et toutes sortes de poudres magiques et autre bizarreries. Je m'approchais intriguée, et repérais quelques livres d'astrologie qui me semblaient intéressant.

A ce moment là, je remarquais un homme de dos, avec une longue chevelure blonde, qui distribuait des prospectus. J' étais intriguée et je continuais à l'observer. Il se retourna et je me rendis compte à quel point ce jeune homme était charmant, et sans rien comprendre, mon cœur se mit à battre à mille à l'heure, mes jambes devinrent molles, je me sentis complètement électrisée et tétanisée, ne pouvant détacher mon regard de ce si beau jeune homme.

Le coup de foudre, le vrai, celui qui vous prend par surprise, qui vous empêche de penser de comprendre et vous donne un air un peu bête.

Il s'approcha de moi, me demanda s'il pouvait me renseigner, car le vendeur de ce drôle de bazar, c'était lui.

J'ai sans doute repris mes esprits, puisque nous avons discuté de tout et de rien, et qu'il m'a même proposé de déjeuner ensemble le midi ( je lui avais expliqué que je travaillais là tout le weekend).

 J'appris à mon grand désarroi, que ce charmant jeune homme était très amoureux d'une fille, et qu'il avait même des projets sérieux avec elle.

Je ne suis pas du genre à m'acharner, mais là, j'étais vraiment motivée. Pas de chance, il me trouvait très sympa, sans plus.

J'ai eu la chance de pouvoir retourner travailler à Chambéry le week-end  d'après et j'ai pu encore constater combien ce garçon me plaisait, physiquement certes, mais aussi tout le reste: son humour, sa vision du monde. Je le trouvais très positif, très sur de lui. Je craquais comme une folle, lui ne savait rien, car je lui avais dit que moi aussi j'avais un petit copain. C'était exact, mais je lui aurais volontiers donné son congé si seulement....

A la fin de ce deuxième weekend, je savais que je ne le reverrai plus, et il ne m'avait donné ni son adresse ni son numéro de téléphone, et ne m'avait rien demandé non plus.

Bref....Il fallait que je lâche l'affaire!!

Quelques jours plus tard, je fis un un rêve tellement fort et intense, que je n'ai pu me rendormir de toute la nuit.

J'étais assise sur un petit nuage, et je voyais arriver vers moi ce beau jeune homme, avec une rose rouge à la main. Il s'approcha  tendrement de moi et me dit : " Je viens t'offrir l'amour".

Je le regardais toute surprise et tremblante et lui répondit : "Non, heu...je ne peux pas".

Alors il sourit, se retourna et me dit tout en s'éloignant : "ce n'est pas grave, je reviendrai lorsque tu seras prête."

J'essayais de crier pour l'empêcher de partir, mais aucun son ne sortait de ma bouche, j'essayais de me lever, mais mes jambes refusaient de m'obéir. J'étais assise sur ce petit nuage et je regardais cet homme désiré s'éloigner tranquillement de moi.

Réveil en sursaut et tant de questions dans ma tête. Allais -je un jour le revoir?

Aussi incroyable que cela puisse paraître, je pensais tous les jours à lui. Les semaines passèrent, les mois, et presque neuf mois plus tard, je le retrouvais de façon fortuite, dans une autre ville.

Je venais de m'installer à Montpellier. J'avais besoin de soleil, et de changement dans ma vie. En feuilletant le journal, j'avais vu une publicité pour un salon de Voyance, et je m'étais dis: Peut être que je le reverrai. Il était là, debout, devant la porte d'entrée de l'hôtel où se déroulait ce salon.

La suite est plus classique: un homme séparé de son ex, une femme très amoureuse. 

Quelques années plus tard, nous organisions ensemble des salons de Voyance et nous avions même trouvé le temps de fabriquer deux bébés.

Nos chemins se sont ensuite séparés mais, grâce à lui, j'ai pu apprendre à développer mon don, et surtout j'ai appris le métier le plus dur et le plus merveilleux au monde: Maman. 

A SUIVRE................

 

 

 

 



21/02/2010
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 463 autres membres